Meetings d’hiver…les AQPS sur tous les fronts

by AQPS, 22 janvier 2010

Les AQPS en meeting et à l’étranger – Reporting de mi-decembre 2009 à mi-janvier 2010

 

Le 21 janvier, on apprend sur www.leblogdeparisturf.com que les gagnants respectifs des deux pelotons du Prix Alfred Torrance (Haies, 3.500m, 4ans, inédits – voir plus loin), couru le 2 janvier dernier à Pau, sont exportés pour l’angleterre.

« .. des AQPS bien nés – et pour la plupart bien dressés – débutaient sur les haies à la faveur du Prix Alfred Torrance divisé en deux pelotons, vu le nombre important de déclarés partants. On a appris jeudi au Pont-Long que les deux lauréats, Soldatino (AQPS-Graveron-Elevage A.Lastrajoli) et Sir du Béarn (Passing Sale-Elevage E.Prezelin), avaient récemment passé, avec succès, la visite médicale obligatoire avant leur exportation en Angleterre. Des courtiers agissant pour le compte de propriétaires britanniques ont donc bien fait leur travail et le bruit courait que les ex-demi-sang « palois » iraient rejoindre les boxes de Paul Nicholls… JD »

Avant cela, on a pu noter quelques belles victoires des AQPS au cours du programme hivernal, français et outre-manche, et ce dans toutes les disciplines ! (Petite mise à jour non exhaustive…) A partir du www.leblogdeparisturf.com et www.frogsracing.com

 

A Pau, le 17 décembre 2009, Quick Fire (AQPS – Double Bed – Elevage Mme Aubrée) remporte sa quatrième course consécutive (Haie et Steeple confondus), le Prix Jean Lamaysouette (Stepple, 4.000m, 5ans et plus).

 

A Hereford (GB) le Dimanche 13 décembre 2009, le champion sur les haies anglaises Mighty Man (AQPS – Sir Harry Lewis) a réalisé des débuts tonitruants en steeple dans une épreuve réservée aux novices, qu’il a survolée de neuf longueurs. Ce lauréat de la Long Walk Hurdle (Gr1), élevé par le britannique Evan Hanbury, porte le label « FR » et est issu d’une jument AQPS française, Vanina II (Italic).

 

A Angers, le samedi 26 décembre 2009, Riding Princess (AQPS – Sunshack – Elevage Denuault) a remporté de 10 longueurs le Prix Roger de Terves, ou Grand Steeple des 4 ans (Steeple – 4A – 3.800 mètres)… Riding Princess est un produit de l’élevage Denuault. Sa mère, Tara Kane II, utile jument de cross, a déjà donné au haras le bon Orlando Magic (AQPS- Assessor), notamment deuxième du Prix du Président de la République (Gr3). Il s’agit de la famille du champion Oteuil SF.

 

A Kempton (GB) le dimanche 27 décembre 2009, La pensionnaire de François Doumen, Quaspia (AQPS – Fragrant Mix – Elevage d’Armaillé), a pris la troisième place d’une course de haies réservée aux femelles sur 4.800 mètres. L’élève d’Hervé d’Armaillé découvrait cette distance, mais avait déjà réussi outre-Manche, puisqu’elle s’était imposée en février à Plumpton. Petit Robin (AQPS- Robin des Prés – Elevage G.Le Bihan, Y.Regereau, V.Baty) exporté après deux victoires en steeple à Pau à la fin de son année de 4 ans s’est adjugé le Desert Orchid Chase (Gr2 – 4 ans et plus – 3.200 m) devant Well Chief (inversant les rangs qu’ils avaient pris aux accessits du Queen Mother Champion Chase en mars à Cheltenham derrière Master Minded). Le même Champion Chase, point culminant de la filière spécifique des steeples de courte distance, est de nouveau au programme du fils de Robin des Prés. Côté maternel, Petit Robin est issu de Joie de Cotte, une demi-soeur du remarquable Lilium de Cotte, leader de sa promotion en plat chez les AQPS en 2002 (Prix Jacques de Vienne) puis quatrième de la Triumph Hurdle à 4 ans, entraîné par Guillaume Macaire avant de passer aux soins de Nicky Hendreson. GC

En plat à Deauville, le mardi 29 décembre 2009, Saying Again (AQPS – Califet – Elevage Cherel) n’a pas loupé son retour en plat dans le  Prix du Haras du Pin (G – 3M AQPS – 2.400 mètres PSF ), et le pensionnaire de Guy Cherel a dominé aux abords du poteau Starnice (AQPS – Ragmar), qui a affiché de nets progrès par rapport à ses débuts, où il avait été dominé par So Star (AQPS – Rifapour), troisième ici. « C’est un chic cheval, très facile à monter, a confié son jockey au micro d’Equidia. Il faisait une semi-rentrée aujourd’hui. Cela devrait être vraiment bien l’année prochaine… » Elevé par les frères Cherel, Saying Again est un fils de la bonne Débandade (AC – Le Pontet), lauréate du Prix André Boingnières à Auteuil. Elle a déjà donné au haras Ladalko (AQPS – Kadalko), exporté outre-Manche où il s’est imposé au niveau Gr2 sur les haies, Oumeyade (AQPS – Smadoun), placée de Gr2 sur le steeple anglais et Rochdale (AQPS – Vidéo Rock), lauréat de quinté sur les haies d’Auteuil. La poulinière a eu une yearling par Prince Kirk.

 

Toujours à Deauville ce même jour, Solenne du Clos (AQPS – Freedom Cry – Elevage Durand) elle, confirme ses bons débuts en s’imposant grâce à un très bel effort final dans le ( Prix du Haras de Saint-Lo (G – 3F AQPS – 2.400 mètres PSF ). Elle réalise une très belle ligne droite pour venir toiser sur le poteau Silverlea (AQPS – Shaanmer), la sœur de Né à Pron. Solenne du Clos a été élevée en Mayenne par Gérard et Carole Durand. Sa mère est une sœur utérine de Nicolas du Clos (AC – Nononito), lauréat du Grand Steeple de la Solle, il y a quelques semaines.

 

A Pau, Samedi 2 janvier 2010. Dans le premier peloton du Prix Alfred Torrance (Haies – 4M – AQPS – 3.500 mètres), Soldatino (AQPS – Graveron) a laissé une très bonne impression en venant prendre facilement le meilleur sur le plat. Tout de suite à la pointe du combat, le Peltier Santo Conti (AQPS – Dom Alco) garde le premier accessit, faisant dire à son jockey: « Il était bien préparé et s’est montré très plaisant. Il va s’endurcir au fil des courses. » Troisième, le Clayeux Sanjaka de Thaix (AQPS Dom Alco) finit dans une belle action. « Il court bien, mais est encore un peu tendre« , dira Christophe Pieux. Soldatino a été élevé en Corrère par Alexandre Lastrajoli. C’est le premier produit de sa mère, Malory du Chenay (AC – Art Sebal), gagnante en plat. NB

Dans le deuxième peloton du Prix Alfred de Torrance (Haies – 4M – AQPS – 3.500 mètres), Sir du Béarn (AQPS – Passing Sale) poulain n’a pas failli à sa réputation dès ses premiers pas en compétition. Vite à proximité des animateurs, il ne fait pourtant pas figure de lauréat dans le dernier tournant, mais sa fin de course va s’avérer décisive. « C’est encore un gros bébé, qui va beaucoup progresser« , confie son jockey. Deuxième, le favori Sadoum Ludois (AQPS – Smadoun). Sir du Bearn a été élevé par Eric Prezelin, dans le Maine-et-Loire. Sa mère, Girl du Béarn (AQPS – Sarpedon) est restée inédite en compétition. Au haras, elle a déjà donné Oural du Béarn (AQPS – Chamberlin), lauréat en cross. C’est une soeur du bon Elan Béarnais, troisième du Grand Prix de Pau 2001.

le 5 janvier 2010 à Pau Grandissime favori de l’ultime préparatoire au Grand Prix de Pau, Rubi Ball (AQPS – Network – Elevage Berger et Duvignaud) a répondu présent en dominant sans réel problème deux autres 5 ans, Misérable (Discover d’Auteuil) et Red Matrix (Red Ransom), mardi au Pont-Long, dans le Prix Renaud du Vivier (L – 5AP- 4.600 Steeple).Nous l’avons déjà précisé, Rubi Ball a été élevé en Saône-et-Loire par Jean-Louis Berger et Pierre Duvignand. Sa mère, Hygie (Lute Antique) a également produit la bonne Quecy de Chadzeau (Network), qui a rejoint le haras il y a quelques mois, victime d’une grosse tendinite, chez son propriétaire Michel de Gigou. Ses deux produits suivants sont issus de Robin des Champs, une femelle yearling et un mâle foal.

A Cagnes-sur-Mer, le Mercredi 6 janvier 2010. Certes, il avait des performances intéressantes à Auteuil, mais depuis son arrivée sur la Côte d’Azur, Pyla (AQPS- Subotica et Haitza – Elevage d’Armaillé) avait bien couru dans un Prix Katko assez relevé, avant d’être arrêté à deux reprises, se montrant très en dessous de sa valeur. Ce mercredi, , le 7 ans a réussi à vaincre dans le Prix des Iles de Porquerolles, prenant sur le plat la mesure du favori, le gris Royal Honor (Highest Honor) . Arrivé la veille à Cagnes, François Cottin confiait à Philippe Lorain de Paris-Turf : « Ce demi-sang issu de Subotica avait gagné le Karcimont à Auteuil, alors qu’on ne le croyait pas prêt. Il a du talent, mais il est irrégulier. D’ailleurs, comme se plaisent à le répéter la plupart des médias, tous mes chevaux sont très irréguliers ! »

Le Jeudi 7 janvier 2010. Très honnête pouliche en plat, Saphira Mans (AQPS – Fragrant Mix – Elevage Delorme et Fuzy) avait tout de même dû attendre sa dixième sortie dans cette discipline pour y trouver son jour. Ce fut donc fait sur la PSF paloise, le 12 décembre. Ce jeudi, dans le Prix d’Oloron (AQPS – 4F – Haies – 3.500m) , elle a débuté victorieusement en haies, restant invaincue en Béarn. Pouliche issue de la souche AQPS maintes fois à l’honneur Auteuil des Moulin (Epsilon, Utin et Solitaire, pour ne citer que les plus célèbres), elle n’a certainement pas fini de faire parler d’elle dans cet exercice.
Son entraîneur a précisé à Nicolas Bourguet : « En plat, même si elle a gagné, elle ne montre pas toute l’étendue de ses capacités. Là, elle a pu bien respirer et surclasse le lot. Elle peut aller sans problème contre les purs ! » Tout le monde est prévenu…

Enfin, en cross, le Lundi 11 janvier 2010, Pau. Quoquo de Chalon (AQPS – Robin des Champs, élevgae B.POL et B.Toulon), est un facile vainqueur du Prix Maurice Fagalde (cross-country – 6A – 4.100 mètres), et devrait être au départ le 7 février prochain. Lauréat dès ses débuts dans la discipline en début de meeting, il s’est dérobé en dernier lieu dans une course qu’il convient d’effacer. La nette domination affichée confirme son gros potentiel dans la discipline du cross, lui qui avait fait l’arrivée d’un quinté sur le steeple l’hiver dernier à Pau. Son jockey commente : « Il est délicat et doit encore apprendre à se gérer. Mais sur ce qu’il fait aujourd’hui, il a tout à fait le droit de participer au Grand Cross. »
Elevé dans la Nièvre par Bernard Pol et Bernard Touillon, Quoquo de Chalon est un frère du bon Natan (AQPS – Blushing Flame), lauréat du Grand Handicap de la Maine face aux «pur », et du Prix d’Estruval, devant Osana.

Articles récents

Inscription newsletter AQPS